La Voie des Anges

Histoire des Anges

Les anges en Éthiopie

Les Merveilles de Lalibéla

LalibelaLalibela est un haut lieu du christianisme éthiopien, lieu de pèlerinage et de dévotions. Taillées dans le roc au XIIe siècle, d'étonnantes églises attirent chaque année des dizaines de milliers de chrétiens coptes qui viennent y ressourcer leur foi.

Située près d’Addis-Abeba, la capitale du pays, Lalibela abrite onze églises et un monastère qui furent taillés dans la roche volcanique au XIIe siècle.

Ces étranges constructions s’élèvent du fond de la terre pour se convertir en monumentales églises monolithiques dont les toits affleurent au ras du sol. Impressionnantes pierres taillées nées du rêve d’un monarque! C’est du moins ce qui est dit dans Les Archives de Lalibela, un ouvrage éthiopien datant du XVe siècle.

D’après ces écrits, le souverain qui se trouvait alors à la tête de l’Empire s’appelait Lalibela, “Celui que les abeilles respectent” en amharique, la langue parlée en Ethiopie, car lorsqu’il était enfant un essaim avait recouvert son corps sans lui faire aucun mal.

LalibelaLa Jérusalem africaine

Adulte, il fut empoisonné par son frère et tomba en catalepsie. Alors qu’il était prostré, un ange emporta son âme au ciel, où il lui fut donné de voir de merveilleux édifices. Dieu s’adressa alors à lui et lui ordonna d’en construire une réplique sur la Terre. Trois jours plus tard, son âme fut renvoyée dans le monde des vivants et il sortit de sa léthargie.

À compter de cet instant, les hommes et les anges travaillèrent coude à coude pour édifier Lalibela, une copie africaine de Jérusalem, dont le proche cours d’eau reçut le nom de Jourdain et une colline voisine celui de mont Thabor.

Selon la légende, le financement de ce projet coûta au roi Lalibéla sa fortune; il dormait à même le roc et, vingt ans plus tard, lorsque la dernière des églises fut achevée, il abdiqua et choisit la vie contemplative. Aujourd'hui, les éthiopiens voient en lui un véritable saint.

L'arche d'Alliance

LalibelaUne autre légende relate que l'une de ces églises abriterait la mythique Arche d'Alliance, autrefois précieusement abritée dans le Temple de Jérusalem. Elle serait conservée dans la « chapelle de l'Arche d'Alliance », située dans un enclos séparé de l'église Sainte-Marie-de-Sion, sous la protection d'un gardien nommé à vie par son prédécesseur, qui est le seul autorisé à la voir et qui ne sort jamais de l'enceinte.

Histoire des Anges :


Nous suivre :

Contact | Plan du site |